• Auteur:

    Huart Maud

TERRES NATURELLES

terrerouge.jpg

Depuis plusieurs années je fabrique ma peinture moi même le plus souvent possible.

Par soucis écologique, par amour pour la nature, parce que ce type de peinture est bien plus résistante aux caprices du temps.

Les terres naturelles sont à la fois Tribales, retour à l’origine et soucis de protéger la terre.

Il y aura toujours, visible ou invisible, cet attachement à l’arbre, à la Terre…

ecorce.jpg

Comme un chant rituel païen qui se fredonnerait encore sur les lèvres apres des siècles.

Une recherche, non seulement sur le sujet, l’émotion, mais aussi sur la matière. C’est l’humain face à ce qu’il est, l’argile qui le forge, les masques, ce qui le fait vibrer, le libère et l’emprisonne.

Les trois êtres qui compose l’homme peuvent parler.

_______________________________________________________________________________________

Une peinture écologique? Comment faire?

Je ne pourrais pas me revendiquer aimer l’environnement si je gardais ce genre de secret pour moi même.

Il est assez ridicule de vouloir protéger la nature, en évitant que d’autres puissent le faire également.On ne peut pas sauver une planète seul. Utiliser la notion « respectueuse de l’environnement » comme un phénomène de mode et en pur argument commercial m’écoeure au plus haut point.

Mais je peux comprendre que l’on ne donne pas toutes ses « recettes », et que des ingrédients secrets « signent » la peinture des artistes comme les Grands peintres des siècles passés.

Je vais vous donner donc l’essentiel, qui vous permettra de vous essayer à cette peinture respectueuse que j’affectionne et de contibuer par vous même à respecter la nature.

pigmentsdivers.jpg

Tout d’abord, il faut la couleur.

Les Terres Naturelles offrent toutes les variations possibles, accompagnées de pigments minéraux.

Vous trouverez une large gamme de bruns, passant de l’ocre à la sienne calcinée, le rouge, le bleu, le violet, le vert, le noir et le blanc.

Ces pigments naturels sont non seulement « écologiques », mais sont la plupart du temps « non toxiques » également, pourquoi s’en priver?

D’autant que leur résistance est souvent à tout épreuve ( il suffit de revoir ses cours d’histoire!)

fresqueprhistoire.jpg                       fresqueantiquit.jpg

 

Vous pourrez trouver facilement ces divers pigments dans une droguerie.

Ensuite, il faut un liant.

3 huiles ont fait bonne figure depuis des siècles:

L’huile de lin

 L’huile de noix

      L’huile de tournesol

Elles sont de plus grande éfficacité cuites, puis « claircées » càd éclaircies par exposition au soleil. (Il suffit de les mettre dans un bocal en verre, bouchon légèrement percé afin de laisser l’huile respirer, pendant un an sur son appui de fenêtre et le tour est joué)

Attention à la cuisson! Pour le bien, les huiles doivent être cuites à 120° pendant 4 heures, mais à l’extérieur car elles dégagent alors des gaz toxiques.

Elles ne peuvent PAS être chauffées sur une flamme directe, et rapplez vous, on ne jette jamais de l’eau sur de l’huile bouillante!!!

La cuisson les rendra plus siccatives (elles sècheront plus vite).

Vous mélangerez donc votre pigment et votre huile, les quantités devront être testées afin de trouver la consistance qui vous convient.

Voilà, pour ma part je prends beaucoup de plaisir à fabriquer ces peintures, à composer mes textures… J’espère que vous pourrez y trouver également du plaisir!

dsc011200001.jpg      dsc008200001.jpg

Laisser un commentaire

 

musique&emotion.com |
Priscilla Horviller |
mosaiquedegeraldine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Neither Paradise Nor Hell.....
| Lilou
| Darna, printemp / été